Inauguration de l’Alpage de Beauregard : un bel exemple d’intercommunalité

Inauguration de l’Alpage de Beauregard : un bel exemple d’intercommunalité

Une nouvelle vie commence pour l’Alpage de Beauregard

Ce matin, des représentants des communes de Combloux et Demi-Quartier et du domaine skiable Les Portes du Mont-Blanc étaient réunis pour l’inauguration de l’Alpage de Beauregard, joyau du patrimoine local. Appartenant à la commune de Combloux mais géographiquement situé sur le territoire de Demi-Quartier, ce chalet d’estive construit en 1885 menaçait de s’écrouler, le rendant inexploitable en l’état.

C’est François Picot, alors président de l’Office de Tourisme de Combloux, qui a porté le projet de rénovation de l’alpage à l’identique pour sauvegarder le patrimoine bâti, et l’a exposé au conseil municipal de Demi-Quartier. Convaincue par le projet, la commune de Demi-Quartier a consenti une subvention de 300 000 € pour le financement des travaux de rénovation. Liés par un bail emphytéotique, la commune de Demi-Quartier et l’Office de Tourisme de Combloux ont également conclu une convention d’engagements et d’objectifs signée en juin 2016 pour une durée de 30 ans. 

L’objectif de cette rénovation était de proposer un camp de base pour l’organisation d’actions touristiques, sociales et artistiques été comme hiver, et de mettre en valeur le territoire et le pastoralisme.  

Les travaux, débutés en 2017, ont été réalisés dans le plus pur respect des traditions, par des entreprises locales.

La précision et la qualité du travail ont d’ailleurs été saluées par Jean Bertoluzzi, Maire de Combloux, Martine Perinet, Maire de Demi-Quartier, François Picot et Stéphane Allard, 1er adjoint de la mairie de Demi-Quartier. 

Ce dernier n’a d’ailleurs pas manqué de rappeler un autre projet mené à bien par les deux communes, le télésiège de la Ravine, véritable atout pour le domaine skiable Les Portes du Mont-Blanc. 

L’inauguration s’est terminée par la pause des blasons de Combloux et Demi-Quartier sur les contre-fiches de l’Alpage de Beauregard, scellant définitivement la réussite de cette coopération intercommunale.